25 janvier 2009

Je vis dans un pays low cost...

               SinkingUK

Ca y est, le Royaume-Uni est officiellement rentré en récession vendredi.

Non seulement le PIB n’a pas augmenté, mais il s’est même carrément cassé la gueule pour atteindre – 1,5% au quatrième trimestre.

Le chômage ne cesse d’augmenter et tous les secteurs sont touchés. C’est pas joli joli.

Pourtant, les Britanniques ont bien écouté le message du Gouvernement « Consommez pour relancer l’économie » et ont retrouvé en masse leur « High Street » chérie pour faire augmenter leur consommation, en janvier, de 5,6% par rapport à l’an dernier. Comme je l’ai déjà évoqué dans le post précédent, il est vrai qu’ils n’ont vraiment besoin de beaucoup d’excuses pour sortir leur carte de credit, mais certains ont quand même réussi à se convaincre qu’acheter une nouvelle paire de chaussures revient à donner à l’Armée du Salut. Quel patriotisme ! Quel sens de l’abnégation !

Cependant, rien n’y fait : les entreprises licencient à tour de bras, les banques continuent d’annoncer des pertes record et, pire que tout en ce qui me concerne, le taux de la livre s’effondre pour, après un léger sursaut en début du mois, se rapproche à nouveau dangereusement d’1 euro.

Psychologiquement très difficile à accepter pour moi, quand je me risque à convertir mon salaire en euro. Je me retrouve avec un salaire de débutante après 4 années de boulot !

Moi qui d’habitude ne manque jamais d’aller faire un tour dans les magasins français quand je descends chez mes parents ; lors des vacances de Noël, je suis restée à distance raisonnable de toutes boutiques, devenues trop chères pour moi. Faut voir la vérité en face, je vis maintenant dans un pays low cost et je suis devenue pauvre. Du moins en euros. En un an, mon salaire en euros a diminué de 33%...

Si on regarde le bon côté des choses, on peut espérer qu’en étant devenu low cost, le Royaume-Uni va attirer des investisseurs…

Et déjà, certains commencent déjà à tirer profit de cette crise… et pas forcément, ceux à qui on penserait.

En effet, une copine slovaque m’expliquait hier que son frère qui vivait avant en Angleterre, venait de rentrer au pays pour lancer son business. Les vêtements coûtant extrêmement chers en Slovaquie (prix identiques au prix en France pour un salaire moyen de 400 euros), il va ouvrir une boutique de vêtements et articles de sport d’occasion. Au lieu de se fournir en Europe de l’est, il achète tous ses articles en Angleterre. Une fois par mois, il vient en Angleterre profiter du taux de change favorable et des prix bradés dans les magasins britanniques. Il les revend ensuite comme vêtements d’occasion 2 ou 3 fois plus chers à des clients ravis de l’aubaine.

L’Europe de l’est vient faire des affaires au Royaume-Uni. C’est le monde à l’envers !

Vendredi, David Cameron, leader de l’opposition, annonçait qu’il ne fallait pas écarter l’éventualité d’avoir de nouveau recours au FMI pour un soutien financier, comme cela avait été le cas dans les années 70. Nous n’en sommes sans doute pas encore là, mais nous en sommes en droit de nous demander où tout ceci va s’arrêter.

Quoiqu’il en soit, profitant des prix de l’immobilier qui se casse la gueule, je vais sans doute acheter une maison avec Bricolo ici en Angleterre. Le navire est peut-être en train de sombrer, mais nous ne sommes pas encore prêts à le quitter. Et puis, de toutes façons, on sait encore nager…

That’s it : the UK is now officially in a recession.

Not only the PBI did not grow over the last 3 quarters but it actually collapsed to reach -1.5% in the last quarter.

Unemployement keeps increasing and all parts of the economy affected. Not a pretty situation.

Yet, the British listened to the Government’s advice “Shop to support the economy” and went back to their beloved High Street where they managed to increase the spend for january by 5.6% compared to last year. As mentionned in a previous post, the British do not really need an excuse to take out their credit card. But, lately, some of them have managed to convince themselves that they do it for the economy’s sake. Buying a new pair of shoes is liking giving to a Charity ! So patriotic !

Yet, this has no impact : companies are laying off, bank keep on announcing huge losses and, worst of all as far as I am concerned, the Sterling exchange rate  is constantly decreasing and is getting dangerously close to 1 euro.

I struggle to accept this situation when I dare to convert my salary in euros. My salary is now equal to the one of a young graduate when I’ve been working for 4 years !

If I usually never fails to go shopping when I get over to my parents, I stayed way cleared from the shops, over the Christmas holiday, as they’ve now become too expensive for me.

Let’s face it, I now live in a low cost country and I’ve become poor. At least in euros... In a year, my salary in euros has decreased by 33%...

Looking on the bright side, we can hope that being now a low cost economy, the UK will attract investors.

Already, some start making money out of the situation... and not those we may think...

Indeed, yesterday, a Slovak friend of mine was telling me about her brother who after living in the UK for a few years, is now back in Slovakia to start a business. Clothes being so expensive in Slovaquia (similar prices than in France with an average salary of €400), he is opening a second hand sportswear shop. Instead of procuring his items in Eastern Europe, he purchases all his clothes in England. Once a month, he travels to England to take advantage of the exchange rate and the huge discounts in the shop. He then sells back the clothes as second hand for 2 or 3 times the price to verry happy customers.

Eastern Europe is making business in the UK !

On Friday, David Cameron, the opposition leader, announced that we may to request once again support from the IMF as it happened in the 70s. We may not be there yet but one can wonder how far this is going to take us.

Nevetheless, taking advantage of the decrease in the property prices, I am looking at buying a house with Mr Bricolo. The ship may be sinking but we are not leaving it yet... And, anyway, we know how to swim...

Posté par bricolotte à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Je vis dans un pays low cost...

Nouveau commentaire